L’incitation à l’adaptation des crèches

La circulaire CNAF n° 2014-009 du 26 mars 2014 tend à harmoniser les conditions d’accueil des jeunes enfants dans les structures d’accueil en ajustant la Prestation de Service Unique (PSU), aide au fonctionnement versée aux établissements d’accueil du jeune enfant jusqu’à ses cinq ans révolus depuis le 1er janvier 2014.

Les structures qui adaptent leur projet social pour accueillir les enfants des familles en situation de pauvreté sont éligibles au fonds « publics et territoires » (axe 2) en complément de la PSU et du Contrat Enfance et Jeunesse (CEJ).

La Caisse Nationale des Allocations Familiales demande aux établissements de s’adapter aux besoins des familles en aménageant les emplois du temps et en élargissant les créneaux d’ouverture. Elle prône une souplesse et une réactivité des structures d’accueil. Pour celles faisant l’effort d’adaptation, une aide du fonds « publics et territoires » (axes 2 et 6) est possible.

De plus, un fonds d’accompagnement à la PSU est créé pour les établissements soucieux « de fournir un meilleur service aux familles ». Ce fonds peut être mobilisé pour la construction d’une cuisine ou l’achat d’un équipement pour réchauffer les plats, ainsi que la construction ou l’aménagement d’un local pour stocker les couches.