Interview de Mme Boidot – Association EPONA

Dans un entretien, Mme Boidot, ancienne présidente de l’association EPONA, revient sur son expérience avec le Cabinet Pierre NAITALI.

Pouvez-vous nous présenter l’association EPONA ?

EPONA est une association sociale avec deux activités, un ESAT et une entreprise adaptée (EA).

Membre du conseil d’administration de l’association depuis 2-3 ans, j’en ai pris la présidence dans l’urgence suite au décès de la présidente. Je l’ignorais alors, mais l’association avait de gros problèmes financiers.

Au vu des difficultés qui s’aggravaient, nous avons fait appel à Maître Naitali pour nous aider. Il nous a permis de nous en sortir par le haut grâce à la reprise de l’association par la fondation Franco-Britannique Sillery.

Pouvez-vous nous préciser le cadre exact dans lequel vous avez fait appel aux services de Maître NAITALI ?

Au-delà des importantes difficultés financières, l’association avait surtout un contentieux avec l’ARS et la DIRECCTE qui menaçaient de fermer l’ESAT et de retirer l’agrément et les financements publics de l’association. Cette situation mettait une épée de Damoclès sur la tête des usagers et des salariés. Ils risquaient de perdre leur emploi et au mieux de se voir orienter vers d’autres structures du département.

Nous avons alors décidé de nous faire aider et avons recherché sur Internet un avocat qui s’était occupé d’affaires similaires.

Trouver le bon avocat n’était pas simple. La situation d’EPONA nécessitait de trouver un Conseil susceptible de maîtriser à la fois les relations avec les administrations, avec le personnel pour les questions de droit du travail, mais également ayant des compétences en gestion d’établissements sociaux et d’entreprise adaptée.

Nous avons trouvé Maître Naitali qui semblait avoir accompagné des associations ayant eu des difficultés semblables à celles d’EPONA.

Quel est votre retour d’expériences avec le cabinet Pierre NAITALI ?

Je me félicite de ce qu’a apporté Maître Naitali de par ses compétences, ses conseils, sa présence, sa réactivité et surtout son efficacité.

Dès le début de son action Maître Naitali m’a mise en garde quant aux fragilités de notre organisation. Il a ainsi pu attirer mon attention sur les spécificités des règles encadrant l’organisation et la gestion de l’EA et de l’ESAT.

Il m’a proposé une stratégie pour sortir des difficultés et m’a accompagnée avec son équipe dans sa mise en œuvre.

Avec ses collaborateurs, nous avons pu traiter des questions de gouvernance, de droit social et de transfert des activités à la fondation.

Ainsi, le Cabinet a sécurisé la restructuration de l’activité en procédant à des licenciements économiques très limités. Pour certains salariés nous avons été contraints de licencier pour fautes professionnelles dès lors qu’ils ne travaillaient pas correctement, notamment dans l’encadrement de l’activité.

Quand je me suis retrouvée seule aux commandes de l’association, Maître Naitali m’a proposé une équipe pour remplacer le directeur et la comptable. Les personnes qu’il m’a recommandées pour prendre ces postes se sont également avérées très compétentes. Elles nous ont même permis de rentrer en relation avec la fondation Franco-Britannique Sillery qui a par la suite repris nos activités.

Aujourd’hui, grâce aux actions mises en place avec Maître NAITALI et son équipe, il n’y a pas eu de licenciement de personnes handicapées. Les relations avec l’ARS se sont éclaircies. Les personnes handicapées et les personnels ont vu leurs conditions de travail s’améliorer très favorablement.